loading..

hmmmm..

error.unsupported_browser.message

/
lecture!

foire aux questions

Oups, nous n'avons pas de réponse à cela!

Vous pouvez envoyer un mail à: france@tonyschocolonely.com contacter

foire aux questions fréquentes

Pourquoi vos tablettes sont-elles divisées de manière inégale ?

Pour nous, cela n'a pas de sens de faire des tablettes de chocolat divisées en portions égales alors qu'il existe tant d'inégalités dans l'industrie du chocolat ! Les morceaux de taille inégale de nos tablettes de 180 g sont un moyen savoureux de rappeler à nos amis de choc que les bénéfices de l'industrie du chocolat ne sont pas partagés de manière équitable. 

Et au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, la gauche de nos tablettes représente l'Équateur. Les morceaux au-dessus sont le golfe de Guinée. De gauche à droite, on distingue la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Togo et le Bénin (c'est affreusement politiquement incorrect, certes, mais il fallait les associer de manière à créer assez de place pour une noisette), le Nigeria et une partie du Cameroun.

Qui est Tony ?

Tony's doit son nom au journaliste Teun van de Keuken. De 2002 à 2007, il enquête sur l'esclavage dans la filière du chocolat pour « Keuringsdienst van Waarde » (une émission de télévision néerlandaise de journalisme d'investigation). Il découvre que les cultivateurs de cacao d'Afrique de l'Ouest et leurs enfants sont soumis à des pratiques d’exploitation et d’esclavage moderne. Il essaie d'en discuter avec plusieurs entreprises de chocolat. Devant leur refus d'en parler, Teun décide de fabriquer ses propres tablettes de chocolat, sans avoir recours à l'esclavage. Comme il se sent terriblement isolé dans sa bataille contre le travail forcé dans l'industrie du chocolat, il appelle son entreprise « Tony's Chocolonely » (lonely=seul ..on sait jamais)

Est-ce que votre chocolat est aussi biologique ?

Nous achetons certaines de nos fèves auprès d'ABOCFA au Ghana, qui est la première coopérative biologique certifiée d'Afrique de l'Ouest. Mais nous savons que l'agriculture biologique ne génère pas nécessairement de meilleurs revenus pour les agriculteurs d'Afrique de l'Ouest. L'agriculture biologique ne s'improvise pas. Pour la maîtriser, les agriculteurs doivent être de véritables professionnels. Ils doivent posséder de grandes connaissances et être en mesure d'investir dans leur exploitation. C'est loin d'être la réalité pour la plupart des cultivateurs de cacao. Nous soutenons plusieurs initiatives biologiques, comme ABOCFA, mais malheureusement, l'agriculture biologique ne semble pas garantir un impact social positif. Pour le moment, nous ne cherchons donc pas à faire du bio sur l'ensemble de notre chaîne d'approvisionnement. C'est la raison pour laquelle nos emballages ne portent la mention « biologique ». Pour nous, c'est l'impact social qui prime. Mais, il faut savoir que ça nous faisons quand même notre maximum pour minimiser notre impact sur la planète. D’ailleurs, tu savais que notre tablette était compensée à 100% en émission carbone ?

général

En quoi votre chocolat est-il issu du commerce équitable ?

Aux débuts de Tony's, Max Havelaar (l'association de commerce équitable néerlandaise) était la seule organisation qui cherchait à promouvoir le commerce équitable et de meilleures conditions de vie pour les cultivateurs de cacao. Pour obtenir un label commerce équitable, les conditions de production doivent répondre à certains minima sociaux et environnementaux. En outre, le système de certification Fairtrade s'inscrit parfaitement dans notre mission, en garantissant un prix minimum et une collaboration avec des coopératives. Ceci dit, la certification n'est pour nous qu'un simple point de départ, la première étape sur la voie d'une chaîne d'approvisionnement équitable. Nous pensons qu'il est possible d'en faire plus. C'est pourquoi nous avons développé nos cinq principes de coopération.

Et tous les autres systèmes de certification ?

Il existe différents labels sur les emballages de tablettes de chocolat. La raison principale, c’est qu’il existe plusieurs systèmes de certification qui ont des noms différents. Fairtrade – Max Havelaar et Rainforest Alliance (Rainforest Alliance et UTZ avant leur fusion en 2018) sont des organismes de certification indépendants, et il y a aussi des entreprises qui ont créé leur propre système de certification, comme Cocoa Life pour Mondelez et le Plan Cacao de Nestlé.

Fairtrade et Rainforest Alliance ont certains critères en commun – aucun n’autorise le travail illégal des enfants et tous deux soutiennent les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. Ils ont aussi des différences, principalement dans leur vision et leur histoire. Fairtrade considère que les agriculteurs sont plus forts quand ils unissent leur forces, donc les agriculteurs Fairtrade sont unis en coopératives. Fairtrade calcule le ‘salaire vital’ tous les ans et garantit aux agriculteurs un prix minimum pour leur cacao en fonction de ce salaire, qui les protège contre les fluctuations du marché. Les coopératives agricoles reçoivent aussi des primes supplémentaires à dépenser là où ils en sentent le besoin. Rainforest Alliance travaille avec des agriculteurs indépendants et insiste sur la préservation de l’environnement, sans garantir aux agriculteurs un prix à l’achat plus élevé ou une prime supplémentaire pour leur cacao.  

Pour nous, les certifications ne sont qu’un point de départ, et avec la prolifération des systèmes de certification, il est compliqué pour les consommateurs de savoir ce que chacun représente. Euromonitor International a montré en 2018 que les certifications d’entreprise, comme Cacao Life pour Mondelez ou le Plan Cacao de Nestlé peuvent entraîner de l’incompréhension pour les consommateurs : « Beaucoup de systèmes de certification d’entreprise sont encore peu connus et les changements de relations entre entreprises et organismes de certification peuvent induire les consommateurs en erreur. »

Pour créer une chaîne de valeur plus juste, nous pensons que les entreprises doivent aller plus loin que les certifications, et prendre en charge l’intégralité de la chaîne de production. C’est pour ça qu’on a développé nos cinq principes de coopération. On invite toutes les entreprises qui s’approvisionnent en cacao à venir pour un café (et un chocolat) pour apprendre comment suivre les principes de l’Open-Chain de Tony’s.

Prenez-vous aussi en compte l'environnement ?

Bien entendu ! Nous voulons que les producteurs respectent la planète. Et nous encourageons activement les producteurs qui nous fournissent en fèves à mettre en œuvre des méthodes de production plus respectueuses et durables. Les coopératives avec lesquelles nous travaillons reçoivent des formations. Cela permet de réduire l'utilisation des pesticides et d'assurer un usage approprié et économique des engrais chimiques. La déforestation est strictement interdite. Le dérèglement climatique est une question de plus en plus importante pour Tony's, en particulier parce que les cultivateurs de cacao sont directement impactés. La sécheresse et la chaleur extrême augmentent la probabilité de mauvaises récoltes et affectent la qualité des fèves de cacao. Et cette tendance devrait continuer de s'aggraver. Pour le moment, nous compensons nos émissions de gaz à effet de serre via Justdiggit. Nous allons également prendre des mesures pour réduire nos émissions dans les années à venir. À terme, nous voulons nous assurer qu'à chaque fois qu'une personne mange une tablette de chocolat Tony's, elle apporte une contribution positive à l'environnement. 

En 2012, nous avons également changé nos emballages. Nous utilisons désormais du papier recyclé, non enduit et certifié FSC. Quoi ?! Croyez-nous, c'est mieux pour l'environnement. Cela signifie que les emballages de nos tablettes de chocolat ne sont pas enduits de porcelaine ou de kaolin. Le papier est fabriqué à partir d'un mélange de papier recyclé et certifié FSC. Dans sa vie antérieure, l'emballage de votre tablette de chocolat ornait peut-être un pot de confiture ou une boîte de pâte à tartiner ! FSC signifie Forest Stewardship Council (Conseil de Soutien de la Forêt). Impressionnant, non ? En effet. Cela veut dire que le papier provient de forêts gérées de manière durable. L'aluminium que nous utilisons contient le plus de matériau recyclé possible et nous le fabriquons de la manière la plus fine qu’il soit. 

Pourquoi vos tablettes sont-elles divisées de manière inégale ?

Pour nous, cela n'a pas de sens de faire des tablettes de chocolat divisées en portions égales alors qu'il existe tant d'inégalités dans l'industrie du chocolat ! Les morceaux de taille inégale de nos tablettes de 180 g sont un moyen savoureux de rappeler à nos amis de choc que les bénéfices de l'industrie du chocolat ne sont pas partagés de manière équitable. 

Et au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, la gauche de nos tablettes représente l'Équateur. Les morceaux au-dessus sont le golfe de Guinée. De gauche à droite, on distingue la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Togo et le Bénin (c'est affreusement politiquement incorrect, certes, mais il fallait les associer de manière à créer assez de place pour une noisette), le Nigeria et une partie du Cameroun.

histoire

Comment l'entreprise Tony's a-t-elle été créée ?

Il y a quinze ans, alors qu'il enquêtait sur l'esclavage moderne dans la filière du cacao pour « Keuringsdienst van Waarde » (une émission de télévision néerlandaise de journalisme d'investigation), le journaliste Teun van de Keuken découvre avec stupeur qu'une grande partie du chocolat vendue dans les supermarchés est fabriquée par des gens victimes d’esclavage moderneLes enfants sont bien souvent victimes de ce travail forcé. Teun trouve ces pratiques totalement inacceptables. Quand il tente de discuter de la situation avec les fabricants de chocolat, ils sont nombreux à décliner l'invitation. Il décide donc d'agir. La première tablette Tony's Chocolonely Fairtrade sort de la chaîne de production en novembre 2005. En 2006, Teun immatricule sa société auprès de la Chambre de commerce et Tony's Chocolonely se lance dans sa mission : mettre un terme à l'esclavage moderne dans l'industrie du chocolat.

Qui est Tony ?

Tony's doit son nom au journaliste Teun van de Keuken. De 2002 à 2007, il enquête sur l'esclavage dans la filière du chocolat pour « Keuringsdienst van Waarde » (une émission de télévision néerlandaise de journalisme d'investigation). Il découvre que les cultivateurs de cacao d'Afrique de l'Ouest et leurs enfants sont soumis à des pratiques d’exploitation et d’esclavage moderne. Il essaie d'en discuter avec plusieurs entreprises de chocolat. Devant leur refus d'en parler, Teun décide de fabriquer ses propres tablettes de chocolat, sans avoir recours à l'esclavage. Comme il se sent terriblement isolé dans sa bataille contre le travail forcé dans l'industrie du chocolat, il appelle son entreprise « Tony's Chocolonely » (lonely=seul ..on sait jamais)

ingrédients

D'où vient votre cacao ?

En 2012, nous avons commencé à acheter notre pâte de cacao directement aux cultivateurs d'Afrique de l'Ouest. Nous travaillons aujourd'hui avec 7 coopératives de cacao : 3 au Ghana (ABOCFA, Asunafo et Asetenapa ) et 4 en Côte d'Ivoire (Kapatchiva, ECAM, Ecojad et Socoopacdi). Toutes ces coopératives bénéficient de nos Cinq principes de coopération. Notre relation à long terme avec ces coopératives nous permet de bien les connaître et de les accompagner dans leur gestion (financière). Les agriculteurs savent qu'ils peuvent nous vendre leur cacao à un bon prix dans un proche avenir, et donc investir dans leur exploitation et augmenter leurs récoltes. Et vous savez que nos tablettes seront toujours aussi bonnes!

Est-ce que votre chocolat est aussi biologique ?

Nous achetons certaines de nos fèves auprès d'ABOCFA au Ghana, qui est la première coopérative biologique certifiée d'Afrique de l'Ouest. Mais nous savons que l'agriculture biologique ne génère pas nécessairement de meilleurs revenus pour les agriculteurs d'Afrique de l'Ouest. L'agriculture biologique ne s'improvise pas. Pour la maîtriser, les agriculteurs doivent être de véritables professionnels. Ils doivent posséder de grandes connaissances et être en mesure d'investir dans leur exploitation. C'est loin d'être la réalité pour la plupart des cultivateurs de cacao. Nous soutenons plusieurs initiatives biologiques, comme ABOCFA, mais malheureusement, l'agriculture biologique ne semble pas garantir un impact social positif. Pour le moment, nous ne cherchons donc pas à faire du bio sur l'ensemble de notre chaîne d'approvisionnement. C'est la raison pour laquelle nos emballages ne portent la mention « biologique ». Pour nous, c'est l'impact social qui prime. Mais, il faut savoir que ça nous faisons quand même notre maximum pour minimiser notre impact sur la planète. D’ailleurs, tu savais que notre tablette était compensée à 100% en émission carbone ?

Proposez-vous une tablette sans sucre ou une tablette avec un substitut de sucre ?

Pour le moment, nous ne prévoyons pas de produire de tablettes Tony's sans sucre ou avec un substitut de sucre. Notre mission est de proposer du chocolat 100 % sans esclavage. Pour atteindre cet objectif, nous devons fabriquer un chocolat produit de la manière la plus incroyablement éthique, afin d'aider les cultivateurs de cacao à s'assurer un meilleur avenir et d'inspirer les autres fabricants de chocolat à suivre notre exemple. En d'autres termes, nous voulons transformer l'industrie chocolatière traditionnelle. Pour l'instant, les tablettes sans sucre sont encore trop des produits de niche. En produire n'aidera pas les cultivateurs de cacao. Mais ce ne sera peut-être pas toujours le cas. Nous faisons de notre mieux pour avoir toujours une longueur d'avance.

my shopping bag

subtotal excl. VAT 00,00
shipping costs excl. VAT 00,00
discount 00,00
total excl. VAT 00,00
total VAT 00,00
total incl. VAT 00,00

You don't have any products in your shopping bag, click the chocoshop button to get started.